fbpx

Découvrir LIMOGES

Identité, Démographie & Economie

LIMOGES est, après Bordeaux, la 2ème commune la plus peuplée de la région Nouvelle-Aquitaine avec 132 175 habitants au 1er janvier 2018, et la 28e commune la plus peuplée de France.

Image par Eric Gaba (Sting – fr:Sting), CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Les femmes représentent 54% de la population et les hommes 46%. Bien que la population soit en baisse sur 5 ans, elle rajeunit. 

Source : Article Limoges de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Limoges) – Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)

L’aire urbaine de LIMOGES rassemble 283 557 habitants en 2016, soit plus du tiers de l’ensemble de la population de la région Limousin (nom de la région avant la réforme), qui était de 741 072 habitants en 2011, et ce qui la place à la 6ème place dans le Grand Sud-Ouest après Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Perpignan et Bayonne.

Photo par Babsy — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8896521

LIMOGES est une métropole créative et innovante, où sont implantées de grandes entreprises internationales, telle que Legrand ; ainsi que la French Tech Limoges Métropole qui compte plus de 650 chercheurs et enseignants.

Cette Ville 3.0 rassemble près de 13 000 entreprises de tous secteurs, et dispose 2 grands centres commerciaux La Coupole et Saint Martial, et plus de 800 commerces en centre-ville.

LIMOGES est le 1er pôle économique du Centre-Ouest avec plus de 110 000 emplois et 10 parcs d’activités dont Ester Technopole qui dispose de 3 filières d’excellence : céramique, électronique-optique et télécommunications, eau et environnement.

LIMOGES c’est aussi une ville étudiante, avec plus de 24 000 étudiants sur 350 formations, répartis entre l’Université et les écoles d’ingénieurs : ENSCI ENSIL, 3IL ingénieurs.

Le centre hospitalier régional universitaire de Limoges, « CHU Dupuytren 2 », inauguré en 1976 par Jacques Chirac, alors premier ministre, et Simone Veil, ministre de la Santé, regroupe entre autres 5 hôpitaux, 1 centre de biologie et de recherche en santé, 8 écoles et instituts de formation aux carrières paramédicales, et une faculté de médecine et pharmacie. Ce qui en fait un véritable poumon économique avec 7 000 salariés, plus de 2 000 lits et de nombreux projets reconnus au niveau national et européen.

Photo par croucrou / Sylvain Crouzillat – Plus d’info sur moi sur mon site web | www.sylvain-crouzillat.com — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6288010

Le nombre de médecins par habitant à Limoges est au-dessus de la moyenne nationale, avec 1 Médecin pour 580 habitants, contre une moyenne de 1 pour 1 063 habitants en France.

Niveau sécurité, Limoges est une ville très sûre comparativement au reste de la France. Le département de la Haute-Vienne (87) se trouve au 14e rang des départements les plus sûrs de France sur 107 analysés.

Les habitants sont appelés les Limougeauds.

Hôtel de Ville de Limoges – Pixabay

Situation, Géographie & Urbanisme

Desservie par l’A20, Limoges relie Toulouse à 289 kms, Cahors à 185 kms, Brive-la-Gaillarde à 92 kms et Paris à 394 kms via Châteauroux (123 kms), Vierzon (182 kms) et Orléans (270 kms).

Photo par Babsy — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4102842

Limoges se trouve également à 87 kilomètres de Tulle, préfecture de la Corrèze.

Au nord, l’A20, près de La Souterraine, croise la route nationale (RN) 145, qui est reliée à la route Centre-Europe Atlantique (RCEA). Cet axe relie la Suisse, Montluçon (152 km), Guéret, Poitiers et le grand Ouest.

Au sud, toujours par l’A20, Limoges est reliée à la transversale Bordeaux-Genève. Cette connexion se fait à hauteur de Brive-la-Gaillarde, par intersection de l’A20 avec l’A89 (Lyon – Bordeaux).

Limoges est aussi le point de rencontre de trois routes nationales :

*RN 147 : Poitiers (122 kms) – Saumur (212 kms) – Angers (258 kms).

*RN 21 : Périgueux (100 kms) – Bergerac (148 kms) – Agen (235 kms), Auch (313 kms), Tarbes (384 kms) et Lourdes (408 kms).

*RN 141 : Angoulême (103 kms) – Clermont-Ferrand (174 kms).

Limoges est la préfecture du département de la Haute-Vienne. Limoges compose avec : Peyrilhac, Saint Gence, Couzeix, Isle, Condat sur Vienne, Solignac, Le Vigen, Boisseuil, Verneuil sur Vienne, Eyjeaux, Aureil, Le Palais sur Vienne, Feytiat, Veyrac, Saint Just le Martel, Panazol, Rilhac Rancon, Bonnac la Côte, la communauté urbaine de Limoges Métropole.

Photo par Florian Fèvre — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=38857020

Malgré la suppression du tramway en 1951, la capitale limousine possède toujours un réseau de trolleybus. Limoges est, avec Lyon et Saint-Étienne, l’une des trois dernières villes de France à disposer de ce type d’équipement.

La métropole est également desservie par plusieurs lignes de bus exploitées par la Société de transports en commun de Limoges Métropole (STCL), et le réseau de transports publics interurbain Moohv 87 gère le reste du département.

Limoges dispose aussi de deux gares, Limoges Bénédictins et Limoges-Montjovis.

Il faut environ 1 h 30 pour atteindre Poitiers, 2 h 30 pour Bordeaux, 3 h pour rejoindre Paris. 3 h 30 sont nécessaires pour rallier Toulouse, près de 4h pour Clermont-Ferrand.

Gare de Limoges Bénédictins – Pixabay

L’aéroport Limoges Bellegarde assure quant à lui des vols en direction de Lyon, Ajaccio, Paris Orly, ou encore Londres, Liverpool ou Southampton par exemple.

Bien que la ville soit bâtie sur sept collines, on compte environ 30 kms de pistes réservées aux 2 roues non motorisés.

Limoges propose également de multiples promenades piétonnes en centre- ville, ainsi qu’un accès au GR 654 qui traverse la ville.

Photo par Babsy — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3463159

LIMOGES implantée sur les premiers contreforts ouest du Massif central, bénéficie d’un climat tempéré océanique à légère tendance montagnarde, caractérisé par des hivers relativement doux avec quelques épisodes neigeux relativement modérés, et des étés chauds et secs.

Logement, Revenus et Population

Limoges comptabilise 82 221 logements, qui représentent environ 28% de maisons, et environ 72% d’appartements.

Sur 10 ans l’évolution moyenne est de 477 nouveaux logements tous les ans.

Il a été recensé 73 428 logements servant de résidence principale, 4 667 logements vacants, et 1 274 logements servant de résidences secondaires ou occasionnelles.

39,9 % de ces résidences principales sont occupées par leurs propriétaires, et 57,6 % sont des logements mis en location. Il y a 2,5 % de logements mis à disposition gratuitement.

Quartier et square des Émailleurs – Photo Par Babsy — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17431191

Le nombre moyen de pièces par logement est de 3,4 environ, que ce soit pour les appartements ou les maisons, ce qui correspond à 1,8 pièce par occupant.

Le revenu net moyen par foyer fiscal limougeaud est de 2017 € par mois.

Ville de Limoges – Pixabay

Limoges affiche un taux de chômage faible par rapport à la moyenne nationale, avec actuellement 7.70 % de la population active sur le bassin d’emploi.

Le taux d’activité des personnes de plus de 15 ans résidant à Limoges est de 68.0%, avec un poids spécifique des catégories socio-professionnelles des employés et professions intermédiaires d’environ 30%.

Limoges recense plus de 30 000 retraités.

Histoire, Culture & Patrimoine

Fondée par les Romains aux environs de l’an 10 avant notre ère, Limoges, de son vieux nom « Augustoritum » (Le gué d’Auguste) était la capitale des Lémovices. Ce n’est qu’à partir du Moyen âge qu’elle adopte le nom de la région crée par les celtes, le Limousin.

Photo par Babsy — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4188261

Du fait de ses origines Antiques, Limoges a hérité de nombreux vestiges du passé, et présente de nombreux monuments comme d’anciens thermes, ou encore un amphithéâtre. Limoges dispose aussi d’un héritage moyenâgeux, avec des cryptes, des églises et des souterrains. Tout ce patrimoine a permis à la ville de posséder le Label « Ville d’art et d’histoire » depuis 2008.

Cathédrale Saint Etienne – Photo par Aratar — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=855622

LIMOGES c’est aussi la Capitale mondiale des Arts du feu avec les grandes maisons de porcelaine présentent sur son territoire (Degrenne, Haviland …), ainsi que de ses ateliers d’art travaillant l’émail ou les vitraux. Dès le 12ème siècle, ses émaux sont exportés dans l’ensemble du monde chrétien. La renommée mondiale de la porcelaine de Limoges, a démarré en 1765, à la révolution industrielle, grâce à la découverte d’un gisement de kaolin dans la région de Saint Yrieix La Perche. Le développement de son pôle de compétitivité spécialisé dans la céramique technique et industrielle lui ont permis d’intégrer en 2017 le réseau des villes créatives de l’UNESCO dans la catégorie « Artisanat et Arts populaires ».

Porcelaine de Limoges – Pixabay

Côté sport et culture, LIMOGES dispose également de nombreux équipements sportifs et culturels avec près de 400 associations, dont le célèbre club de basket, le LIMOGES CSP et sa salle mythique du palais des sports de Beaublanc. Plusieurs fois champion de France et d’Europe en 1993, ce club de renommée internationale, demeure toujours parmi les plus importants palmarès français et européens.

Par Fanacsp — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=41155021

Limoges est également dotée de 2 cinémas grand écran, d’un Musée des Beaux-Arts, d’une bibliothèque francophone multimédia, d’un Opéra National, d’un conservatoire de musique/danse/théâtre, de 5 centres culturels, de 3 salles de spectacles dont le ZENITH.

En 2015, le centre aquatique Aquapolis a vu le jour, avec une piscine olympique, un bassin pour la petite enfance (lagune de jeux), un bassin ludique intégrant une zone de loisirs et un espace dédié au bien-être.

Le musée de la Résistance propose sur une superficie de 1 400 m2 un parcours muséographique qui retrace les faits historiques de la Seconde Guerre mondiale, avec comme fil conducteur la Résistance, l’Occupation et la Déportation en Haute-Vienne. Appelée « capitale du Maquis » par le général de Gaulle lors de son discours du 4 mars 1945, Limoges sort de la Seconde Guerre mondiale le 21 août 1944, libérée par les résistants des maquis F.F.I. sans aucun combat. Elle restera toutefois traumatisée par le massacre d’Oradour-sur-Glane.

Enfin la ville se démarque avec ses nombreux espaces verts, comme le jardin d’Orsay, le plus ancien de la ville, créé au 18ème siècle, sur les vestiges archéologiques de l’amphithéâtre romain d’Augustoritum, ou ses bords de vienne en partie aménagée, lieu de détente et de loisirs. Limoges se hisse même à la première place des grandes villes vertes avec 44m² par habitant.

Sources :

Publié dans Blog

mercredi Avr 28 8:58

Aucun commentaire